PARTERRE D’ALOE VERA. LA PLANTE D’IMMORTALITÉ 

PARTERRE


Cette partie du Jardin Historique du Parc Samà s’inspire des jardins à la française, certains des meilleurs exemples de parterres de fleurs à la française se trouvent dans les jardins du château de Versailles (France), les jardins du palais de Kensington (Royaume-Uni), et en Espagne, les parterres de fleurs du Palais de La Granja de Sant Ildefons se démarquent. 

Le mot « parterre » est d’origine française « en terre », il a été développé en France par Claude Mollet (1560-1649) jardinier et concepteur de jardins, connu pour avoir été le premier véritable jardinier de trois rois de France : Henri IV, Louis XIII et Louis XIV. Le but du parterre était d’aménager des « compartiments bien rangés » dans les jardins. 

Le jardin historique du Parc Samà est membre de l’Alliance des jardins botaniques contre le changement climatique , un réseau promu par les Jardins botaniques royaux de Victoria d’Australie. Dans le but de projeter le jardin historique dans le futur, cette plantation expérimentale d’aloe vera a été réalisée. 

Le genre aloès appartient à la famille des asphodèles ou lilas, composée de plantes monocotylédones, à racines tubéreuses, tout comme l’ail, l’oignon, la tulipe ou le lys. C’est une plante vivace aux grandes feuilles succulentes disposées en rosette basale ; Les plantes succulentes, contrairement aux plantes à feuilles, constituent un groupe diversifié de plantes qui ont développé des tissus pour stocker l’eau dans leurs cellules et survivre à de longues périodes de sécheresse. Les cactus constituent un grand groupe de plantes succulentes. 

L’Aloe Vera est une plante qui compte environ 360 espèces différentes. Elle est originaire du sud-est de l’Afrique, bien que la plus grande zone de culture de cette plante se trouve en Amérique, notamment au Mexique. Ces dernières années, sa culture est encouragée en Espagne, notamment aux îles Canaries, aux îles Baléares, en Andalousie, dans la région de Murcie et dans la Communauté valencienne, en raison de ses propriétés médicinales. 

Les plantes du genre aloès sont utilisées depuis l’Antiquité dans la médecine traditionnelle de plusieurs pays (Grèce, Égypte, Inde, Mexique, Japon et Chine). La médecine chinoise a été la première à utiliser l’aloès et l’a qualifié de « plante de l’immortalité ». Plus tard, Dioscoride la décrivit pour ses propriétés médicinales et cosmétiques. Le jus d’Aloe Vera et ses effets sont déjà décrits dans le Papyrus Ebers (1 500 avant JC).Son nom vient du grec « aloê » ; et en arabe on l’appelle « alloeh », ce qui signifie : « la substance amère et brillante » ; le mot ‘‘vera’’ vient du latin et signifie : « vérité ». 

Les feuilles, appelées pétioles, contiennent la pulpe ou gel, une masse gélatineuse et incolore constituée de cellules parenchymateuses, et elle représente jusqu’à 80% du poids total de la plante, elle est constituée de canaux d’aloína, canaux longitudinaux d’un quelques milliers de mètres de diamètre à travers lesquels circule la sève de la plante, appelée acibar. 

 
L’acibar est obtenu en laissant le liquide s’écouler des conduits d’aloína ; cette substance a des usages pharmaceutiques. L’aloe vera agit comme détoxifiant, purificateur, digestif, bactéricide, régénérateur cellulaire, antiseptique, anti-inflammatoire, analgésique, antiviral, inhibiteur de la douleur, anticoagulant, stimulateur du système immunitaire ; par voie topique, il possède des propriétés hydratantes, apaisantes et régénérantes

 

RENCONTREZ LA FAMILLE DU PARC SAMÀ 

LA COLLECTION BOTANIQUE DU PARC SAMÀ 

PLANS
DE CONSERVATION 

UN JARDIN
AVEC
MÉMOIRE